L'histoire

Stèle du roi Shamshi-Adad V

Stèle du roi Shamshi-Adad V


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Stèle de Shamshi-Adad V

Des stèles ont été érigées à l'intérieur et à l'extérieur des temples, à la fois dans l'empire et dans les terres voisines qui reconnaissaient la domination assyrienne.

Cet exemple a été érigé dans la capitale de Kalhu (Nimrud moderne) par le roi assyrien Shamshi-Adad V (règne 824-811 avant JC). La plupart des stèles, comme ici, représentent le roi, devant les symboles de ses principaux dieux. Il tend la main droite, l'index tendu, comme s'il venait de claquer des doigts. C'est le geste assyrien typique de respect et de supplication envers les dieux. Les dieux pourraient être vénérés sous une forme symbolique et représentent ici (de haut en bas) les dieux Ashur, Shamash, Sin, Adad et Ishtar (comparer avec une stèle antérieure d'Ashurnasirpal II (883-859 av. J.-C.)). Le roi porte une grande croix de Malte sur sa poitrine comme symbole alternatif de Shamash, dieu du soleil et de la justice.

L'image est inhabituelle, car le roi porte sa barbe dans un style archaïque étrange et le texte cunéiforme est écrit dans une écriture antique artificielle. Shamshi-Adad tenait à souligner sa légitimité car il avait été contraint de se battre pour le trône contre une rébellion, probablement menée par son frère aîné.


Shamshi-Adad V était le fils et le successeur de Shalmaneser III. Il avait un frère, Assur-danin-pal, qui mena une révolte de la ville de Ninive et de 27 autres villes, à partir de 871 av. Shamshi-Adad avait réussi à consolider son contrôle au moment de la mort de son père, mais ne serait pas en mesure d'écraser complètement la révolte avant quatre ans.

Sa stèle, au British Museum, le montre invoquant les dieux, portant une barbe archaïque, peut-être pour asseoir sa légitimité après la guerre civile. [2]

Son épouse était Shammuramat, identifiée par beaucoup avec la reine mythique Sémiramis.

Dans les dernières années de son règne, il a signé un traité avec le roi Marduk-zakir-shumi I de Babylonie. En 853 avant JC, il combattit et remporta la bataille de Dur-Papsukkal contre le roi babylonien Murduk-balassu-iqbi.


Biographie du roi d'Asiria Shamshi-Adad I (1813-1781 a.C.)

(Sham-shi-Adad ou Sham-shi-IM) Roi d'Assyrie, considéré par certains historiens comme le fondateur de l'ancien empire et par d'autres comme une figura-parentèse dans l'histoire de l'Assyrie. Il/Elle était le fils de l'amorite Ila-kabkabu, Prince local de Terqa, connu par les listes royales assyriennes. Possédait peu de données sur ce personnage, mais on sait qu'au début, il a été contraint de quitter sa Terqa natale pour Babylone, peut-être parce que son frère avait été nommé héritier d'Ila-kabkabu ou de Naram-Sin d'Eshnunna, pour conquérir la ville d'Ekallatum - au pouvoir de Shamshi-Adad I, l'avait forcé à fuir à Babylone. Après avoir récupéré le trône d'Ekallatum, que le roi, avait intitulé, fut lancé avec son peuple à la conquête du trône assyrien, expulsant leur roi Erishum II, alors encore enfant et fils de Naram-Sin. Des moyens ignorés pouvaient s'emparer du trône, bien qu'un certain nombre de circonstances favorables l'aidèrent dans son entreprise. Shamshi-Adad I entreprend rapidement la conquête de nouveaux territoires. Profitant d'une révolte locale à Mari, au cours de laquelle fut tué Yakhdun-Lim et une partie de sa famille, ville annexée si importante pour son Etat, contraint de fuir à Zimri-Lim, l'héritier de Mari, dans l'Etat de Yamkhad (Alep ). Une série de taches sur le Moyen-Euphrate sont également tombées entre leurs mains à la suite d'une telle annexion. A l'Est, il apporta ses armes à Arbelas (Erbil), où il se heurta aux turkenos, une tribu guerrière des Zagros. Selon une inscription (réveil avec leur grand "nom divin"), Shamshi-Adad Ier est venu en Méditerranée, tandis que dans la région la ville syrienne d'Alep lui faisait face et l'obligeait à battre en retraite. La même chose s'était produite dans le sud-est, où le roi Dadousha d'Eshnunna pouvait l'arrêter. À la suite de leurs actions et pactes militaires, Shamshi-Adad Ier pouvait contrôler pratiquement tout le nord de la Mésopotamie, jetant ainsi les bases territoriales et administratives de son empire. Elle procéda ensuite à l'Organisation et à la défense des villes et des régions conquises, pour lesquelles elle se servit de ses deux fils, Ishme-Dagan I et Iasmakh-Hadad, qu'ils placèrent respectivement comme vice-rois Ekallatum et Mari. Shamshi-Adad I, contemporain d'Hammourabi de Babylone et d'Ipiq-Adad II d'Eshnunna et de leurs enfants, et sans-muballit, s'intitulait "Vicaire d'Assur" (Ashchour ishshiak) et reprenait la tradition ancienne akkadienne, il incorporait le "Roi de tous" et "Préfet d'Enlil", donnant ainsi des échantillons de leur idéologie hégémonique à la fois politique et religieuse. Depuis Assur, ville bientôt abandonnée pour des raisons religieuses, et surtout depuis Shubat-Enlil (Tell Leilan), qui s'élevait sur les bords de la rivière Khabur, dirigeait son empire, divisé en provinces, fortement contrôlé par les officiers et l'armée. Il/Elle a été remplacé sur le trône par son fils Ishme-Dagan I. De la documentation qui est venue de Shamshi-Adad I, il convient de noter sa grande inscription d'Assur.


Stèle du roi Shamshi-Adad V - Histoire

Adad-Nirari III, roi d'Assyrie (810-783)

" Stèle de conquête de Saba'a " 796 av. J.-C. : 2 Rois 13 : 5

Adad-Nirari III (810 - 783 av. J.-C.)

"Le livreur inconnu"

Décrit dans la pierre la conquête d'Adad-nirari III en 796 avant JC dans la bible : 2 Rois 13:5

Stèle de conquête de Saba'a d'Adad-nirari III : 796 av.

"[A] le dieu Adad, inspecteur des canaux du ciel et des enfers, fils du dieu An [Adad-nar]ari (III), roi de l'univers, roi d'Assyrie, roi sans rival, berger merveilleux, vice-exalte- régent, dont les prières (et) les sacrifices que les grands dieux désiraient (et) rendirent ainsi son berger aussi agréable qu'un médicament de guérison au peuple d'Assyrie et élargirent sa terre fils de Samsi-Adad (V), roi fort, [roi de la univers], roi d'Assyrie fils de Shalmaneser (III) Dans la cinquième année [799 avant JC] <after> j'étais monté noblement sur le trône royal, [c'est-à-dire. 804 av. J.-C. - après 6 ans de coregence commençant en 810 av. J'ai traversé l'Euphrate en crue. J'ai ordonné [à mes troupes de marcher sur Damas]. J'ai [confiné] Mari [Ben Hadad III] à Damas [. Il m'a apporté] 100 talents d'or (et) 1 000 talents d'argent en hommage. La pierre inscrite de Nergal-eris, gouverneur des terres Hindanu (Saba'a Stèle, Adad-nirari III, 796 av. J.-C.)

Déterrer des histoires bibliques !

La stèle hindanu nous permet de dater fermement la stèle de conquête de Saba'a à 796 av.

Dieu a envoyé Israël (Jehoahaz et Joas, Samarie)

un livreur (Adad-nirari III, Assyrie)

ils ont échappé à Aram (Ben Hadad III, Aram)

"Ce que nous lisons dans le livre, nous le trouvons dans le sol"

  1. La stèle de pierre de Saba'a a été découverte en 1905 après JC à Saba'a, au sud du Jebel Sinjar
    1. Un portrait d'Adad-nirari III est en haut avec les symboles divins de ses dieux païens tandis que le texte est inscrit en cunéiforme ci-dessous.
    2. Il décrit l'histoire dans 2 Rois 13:5 où Dieu a envoyé Adad-nirari III pour être le "libérateur d'Israël" de la main de Ben-Hadad III (fils de Hazaël), roi d'Aram.
      1. Sur la stèle de Saba'a, il est noté à la fin que le gouverneur Nergal-eris contrôlait le pays de "Hindanu".
      2. Un autre artefact, la "Stèle Hindanu" était une proclamation royale en 797 avant JC écrite sous l'autorité du roi assyrien Adad-nirari III qui accorde à Nergal-eris, gouverneur du pays Rasappa, une nouvelle parcelle de terre sous son mandat de gouverneur.
        1. La date sur la stèle Hindanu "Mois de Sivan, vingt-quatrième jour, [éponyme de] Bel-tarsi-ilumma" se traduit par 797 av.
        2. La raison pour laquelle cette stèle est importante est qu'elle nous aide à dater une autre stèle archéologique de Saba'a, beaucoup plus importante, qui enregistre les événements exacts de 2 Rois 13:5.
          1. La stèle hindoue nous aide à confirmer l'histoire de l'endroit où Dieu a délivré Israël de la main de Ben-Hadad III (fils de Hazaël), roi de Syrie dans 2 Rois 13:5
          2. Ainsi, puisque nous savons que Nergal-eris a obtenu la terre de Hindanu en 797 av.
          1. Enfant Adad-nirari III coregent avec sa mère Sémiramis :
            1. Le jeune Adad-nirari III devient roi d'Assyrie mais sa mère Sémiramis est coregente avec lui pendant 6 ans.
            2. Nous ne savons pas quel âge il avait lorsqu'il devint roi, mais la transmission dynastique père-fils des rois était aussi forte en Assyrie qu'elle l'était en Juda.
            3. Ici, nous avons deux rois (Joas de Juda et Adad-nirari III) qui sont montés sur le trône en tant qu'enfants tandis que leurs mères (Athalie, Sémiramis) ont gouverné le royaume pour eux pendant 6 ans.
            4. Ce qui est encore plus étonnant, c'est qu'ils étaient rois à la même période avec un mandat de gouverneur qui se chevauchait pendant 14 ans.
            5. Cela a peut-être créé une affinité entre les Hébreux et l'Assyrie, car les deux enfants rois gouvernaient leurs parties du monde en même temps.

            une. Les deux nourrissons à la mort de leurs pères

            b. Les deux avaient des mères coregentes (Athalie, Sémiramis)

            c. Les deux avaient des coregences de 6 ans

            5. Résumé du règne d'Adad-Nirari III :

            une. Coregence de six ans avec la mère « Semiramis » : 810-806 av.

            b. Première année de fonctionnement en tant que monarque unique : 806 av.

            c. 5 ème année de règne en tant que monarque unique sur Stèle : 799 av.

            ré. Accomplissement en 4 ans de 2 Ki 13:5 : 799 av. J.-C. (Jehoahaz/Israël) - 796 av. J.-C. (Joas/Israël)

            e. Meurt et son fils Shalmaneser IV devient roi d'Assyrie

            1. Le lien entre la Bible et la stèle de Saba'a : 2 Rois 13 : 5
              1. D'après l'archéologie, nous pouvons dater cet événement biblique de 796 av.
              2. « L'Éternel a donné à Israël un libérateur, afin qu'ils échappent à la main des Araméens et que les fils d'Israël vivent dans leurs tentes comme autrefois. » (2 Rois 13 : 5)
              3. Ce libérateur n'était autre qu'Adad-nirari III, roi d'Assyrie !
              1. Joachaz, roi d'Israël 814-798 av.
              2. Joas (Jehoash) était le roi d'Israël 798-782 avant JC qui avait continué la guerre dans les deux sens avec Ben-hadad III, roi d'Aram (fils de Hazaël).
                1. DATE : Il raconte la campagne de conquête d'Adad-nirari III datant de 796 av. 796 avant JC)
                2. UN BERGER : Adad-nirari III est appelé un " berger " et décrit son travail de roi comme un " berger " : , dont les prières (et) les sacrifices que les grands dieux désiraient (et) rendaient ainsi son berger aussi agréable qu'un médicament de guérison au peuple d'Assyrie et élargissait sa terre (Saba'a Stèle, Adad-nirari III, 796 av.
                3. JUSTE : Les dieux désirent ardemment les prières et les sacrifices qu'Adad-nirari III leur fait : "[ Adad-nar]ari (III) dont les prières (et) sacrifient les grands dieux désirés (Saba'a Stèle, Adad-nirari III , 796 avant JC)
                4. LE GRAND MÉDECIN : " COMME UN MÉDICAMENT DE GUÉRISON " : Adad-nirari III s'est décrit comme un remède aux problèmes de sa nation. [Adad-nar]ari (III) rendit ainsi son berger aussi agréable qu'un médicament de guérison au peuple d'Assyrie et élargit sa terre (Saba'a Stèle, Adad-nirari III, 796 av. J.-C.)
                  1. Stèle de conquête de Rimah Joash
                  2. Stèle de conquête de Saba'a
                  3. Stèle de conquête du pays d'Omri

                  I. Le dieu idole païen Hadad (Adad)

                  1. Il est étonnant qu'à la fois Adad -nirari III (roi d'Assyrie) et Ben-Hadad III (roi d'Aram à Damas) aient été nommés d'après le MÊME DIEU PAGAN : HADAD
                    1. Adad et Hadad sont deux orthographes différentes du même "dieu de la tempête"
                    2. Adad -nirari III est littéralement « Adad est mon assistant »
                    3. Ben-Hadad est littéralement "fils de Hadad"
                    4. Nous trouvons la même chose avec tous les rois babyloniens nommés d'après les dieux idoles Bel ou Nebo. (Nébu tchadnetsar)

                    II. L'histoire biblique de Dieu sauvant Israël du Syrien par Adad-Nirair en 797 av.

                    1. Adad-nirari III est spécifiquement mais indirectement référencé dans 2 Rois 13:5 comme le « livreur » envoyé par Dieu pour sauver Israël de Damas.
                    2. Toute l'histoire est racontée ici : 2 Rois 13 :1-5 24-25
                      1. "La vingt-troisième année de Joas, fils d'Achazia, roi de Juda, Joachaz, fils de Jéhu, devint roi d'Israël à Samarie, et il régna dix-sept ans. Il fit le mal aux yeux de l'Éternel, et suivit les péchés de Jéroboam, fils de Nebat, avec lesquels il fit péché Israël, il ne s'en détourna pas. La colère de l'Éternel s'enflamma contre Israël, et il les livra continuellement entre les mains d'Hazaël, roi d'Aram, et entre les mains de Ben-Hadad, fils d'Hazaël. Alors Joachaz implora la faveur de l'Éternel, et l'Éternel l'écouta, car il vit l'oppression d'Israël, comment le roi d'Aram les opprimait. Le Seigneur a donné à Israël un libérateur, afin qu'ils échappent à la main des Araméens et que les fils d'Israël vivent dans leurs tentes comme autrefois. » (2 Rois 13 : 15)
                      2. "Quand Hazaël, roi dAram, mourut, Ben-Hadad, son fils, devint roi à sa place. Alors Joas, fils de Joachaz, reprit des mains de Ben-Hadad, fils de Hazaël, les villes qu'il avait prises en guerre des mains de Joachaz, son père. Trois fois Joas l'a vaincu et a récupéré les villes d'Israël." (2 Rois 13:24-25)

                      II. À propos de la stèle de conquête de Saba'a : 796 av.

                      1. Ceci est catalogué par Grayson #6 : Saba'a Stella dalle d'Adad-nirari III, A.0.104.6
                      2. "Notre source principale pour l'histoire du règne d'Adad-nirari III (805-782 av. La stèle est aujourd'hui au musée de Constantinople. Un intérêt particulier pour l'historien était la référence à l'accession du roi au trône dans sa cinquième année. Cela signifie, bien sûr, que sa mère, la célèbre Sémiramis, a en fait dirigé l'Assyrie pendant cinq ans." (Saba'a Stela, Ancient Records of Assyria and Babylonia, Daniel David Luckenbill, Vol 1, section 732, p 260. 1926 après JC)
                      3. "Ce texte est gravé sur une stèle de pierre découverte à Saba'a, au sud du Jebel Sinjar. Un portrait du roi en relief et des symboles divins figurent sur la partie supérieure de la stèle tandis que le texte est inscrit en dessous. Les deux premiers tiers du texte (lignes 1-22) sont une inscription dédicatoire royale puis Nergal-erg, gouverneur sous Adad-nirari III, est introduit avec ses titres (lignes 23-25). Dans les malédictions finales, Nergal-eris parle à la première personne (lignes 26-33). Concernant les autres textes de Nergal-eris voir l'introduction ci-dessus. Le texte s'ouvre sur une dédicace au dieu Adad (lignes 1-5), suivie du nom, des épithètes et de la généalogie d'Adad-nirari III (lignes 6-11a). Ensuite, l'auteur introduit le récit militaire avec une date, " Dans la cinquième année," et décrit une campagne contre Hatti et la soumission de Damas. Comme nous le savons par la chronique éponyme, il y a eu plusieurs campagnes à l'ouest, entre 805 et 796 avant JC, et la description sur cette stèle n'est qu'un bref résumé de ces événements. Peut-être le scribe a-t-il choisi d'introduire la note chronologique pour indiquer que ces conquêtes ont commencé après "la cinquième année". , la manière malhabile dont la pierre a été taillée, et les fautes occasionnelles de syntaxe. Une date pour le texte peut être donnée en toute confiance comme 797 avant JC, ou plus tard, puisque c'est cette année-là que Hindanu a été ajouté au domaine de Nergal-eris par décret royal (voir A.0.104.9). Premier millénaire avant J.-C., Adad-Nirari III, A. Kirk Grayson, p 208, A.0.104.6, 1996 AD)

                      III. Traduction de "Hindanu Stèle" d'Adad-Nirari III :

                      "[À] le dieu Adad, inspecteur du canal du ciel et du monde souterrain, fils du dieu An [Adad-nar]ari, grand roi, roi de l'univers, roi d'Assyrie, roi sans rival, berger merveilleux, vice exalté- régent, dont les prières (et) les sacrifices que les grands dieux désiraient (et) rendirent ainsi son berger aussi agréable qu'un médicament de guérison au peuple d'Assyrie et élargirent sa terre fils de Samsi-Adad (V), roi fort, [roi de la univers], roi d'Assyrie, fils de Shalmaneser (III) Dans la cinquième année <after> que j'étais monté noblement sur le trône royal, j'ai commandé aux vastes troupes d'Assyrie de marcher vers le pays Hatti [Israël, Syrie]. J'ai traversé l'Euphrate en crue. J'ai ordonné [à mes troupes de marcher sur Damas]. J'ai [confiné] Mari à Damas [. Il m'a apporté] 100 talents d'or (et) 1 000 talents d'argent en hommage. La pierre inscrite de Nergal-eris, gouverneur des terres Hindanu" (Saba'a Stèle, Adad-nirari III, 796 av. J.-C.)

                      1. "(À) Adad, premier au ciel et sur terre, fils d'Anu, le puissant guerrier, le parfait, la force puissante, d'abord parmi les Igigi, vaillant (chef) des Anun-naki, qui est vêtu de splendeur, qui chevauche les puissants, paré d'un éclat terrible, qui abaisse les méchants avec son fouet brillant, qui lance la foudre, le grand seigneur, son seigneur Adad-nirari, le grand roi, le puissant roi, roi de l'univers, roi d'Assyrie, le roi sans rival, le merveilleux berger, le vice-roi exalté (des dieux), dont les pensées sont de prière et de sacrifice (litt., lever la main et le don de son offrande), dont les dieux moucherons rendirent la règle bénéfique comme nourriture (litt., plante) de vie pour le peuple d'Assyrie, et dont ils agrandirent la terre, fils de Shamshi-Adad, le puissant roi, [roi de l'univers, roi] d'Assyrie, petit-fils de Shalmaneser, souverain de tous les princes, destructeur des rois hostiles. Dans (ma) cinquième année de règne, lorsque j'ai pris mon siège sur le trône royal, en puissance, j'ai mobilisé (les forces de mon) pays, (aux) les armées d'Assyrie déployées, j'ai donné l'ordre d'avancer contre Palashtu (Palestine ). L'Euphrate que j'ai traversé à son déluge. Les rois [répandus et hostiles], qui à l'époque de Shamshi-Adad, mon père, s'étaient rebellés et avaient retenu leur tribut, au commandement d'Assur, Sin, Shamash, Adad, Ishtar, les dieux, mes alliés, [ la terreur] les a submergés et ils m'ont saisi les pieds. Hommage et taxe, plus que celui d'autrefois], ils ont apporté à l'Assyrie. Je l'ai reçu. [Pour marcher contre Aram] J'ai donné l'ordre. Mari' [je me tais] à Damas, [sa ville royale]. 100 talents d'or, 1 000 talents d'argent . talents que j'ai reçus. A cette époque, j'ai fait faire une image de mon moi royal. La puissance de ma force, les actes de mes mains, j'y ai inscrit. Dans Zabanni (?) Je l'ai installé. . . . L'inscription( ?) de Nergal-eresh, gouverneur de Nimittu-Ishtar, Abku, Mare(?), Rasapu, Katni, Dur-karpati(?), en face de Kir-Assur-nasir-pal, Sirku, les terres du lac et Hindanu, la ville d'Anat, le pays de Suhi et la ville d' -isbat. Le futur prince qui enlèvera cette image (stèle) de sa place, celui qui la couvrira de poussière ou l'apportera dans une maison de "maladie du visage (?)," qui effacera le nom du roi, mon seigneur , ou mon nom écrit, et écrivez son propre nom (à leur place), qu'Assur, le père des dieux, le maudisse, qu'il détruise sa semence, son nom, dans le pays. Que Marduk renverse son royaume, lui répartissant (en comptant pour lui) les mains et les yeux qui sont « liés ». Que Shamash, juge du ciel et de la terre, apporte ensemble les ténèbres dans son pays. Puisse Adad, avant tout au ciel et sur terre, détruire son nom, qu'il vienne comme un essaim de sauterelles et abaisse sa terre." (Saba'a Stela, Ancient Records of Assyria and Babylonia, Daniel David Luckenbill, Vol 1, section 733, p 260. 1926 après JC)
                      2. "(Lignes 1-5) [Au] dieu Adad, inspecteur du canal du ciel et du monde souterrain, fils du dieu Anu, le héros parfaitement splendide dont la force est puissante, avant tout de tous les dieux Igigu, guerrier des dieux Anunnaku, qui est paré de luminosité, qui chevauche les grandes tempêtes (et) est vêtu d'un éclat féroce, qui abat le mal, qui porte un fouet sacré, qui fait l'éclair, le grand seigneur, son seigneur : (lignes 6-11a ) [Adad-nar]ari, grand roi, roi fort, roi de l'univers, roi d'Assyrie, roi inégalé, berger merveilleux, vice-régent exalté, dont les prières (et) sacrifie les grands dieux désirés (et) ainsi fait son berger aussi agréable qu'un médicament de guérison au peuple d'Assyrie et a élargi sa terre fils de Samsi-Adad (V), roi fort, [roi de l'univers], roi d'Assyrie fils de Shalmaneser (III), commandant de tous les souverains, disperseur de (les habitants des) terres ennemies : (lignes 11b-20) Dans la cinquième année <after> j'étais monté noblement sur le trône royal, j'ai rassemblé la terre (et) a ordonné aux troupes étendues d'Assyrie de marcher vers la terre Hatti. J'ai traversé l'Euphrate en crue. Les rois du vaste [terre Hatti] qui, au temps de Samsi-Adad (V), mon père, étaient devenus forts et retenu leur [hommage] par le commandement d'Assur, Marduk, Adad, Mar, les dieux qui me soutiennent, (mon) rayonnement impressionnant les a submergés et ils se sont soumis à moi. Tribut (et) taxe [. ] ils ont apporté en Assyrie (et) je l'ai reçu. J'ai commandé [à mes troupes de marcher sur Damas]. J'ai [confiné] Mari à Damas [. Il m'a apporté] 100 talents d'or (et) 1 000 talents d'argent en hommage. [Je l'ai reçu et l'ai apporté en Assyrie.] (lignes 21-22) À cette époque, j'avais fait ma statue seigneuriale et j'y avais inscrit mes victoires (et) réalisations héroïques. Je l'ai érigé à Zabanni. (lignes 23-25) La pierre inscrite de Nergal-eris, gouverneur des villes Named-Mar, Apku, Mari, les terres Rasappa, Qatnu, les villes Dur-duklimmu, Kar Ashurnasirpal, Sirqu, les terres Laqe, Hindanu, la ville Anat, la terre Suhi, (et ) la ville (Ana)-Assur (uter)-asbat. (lignes 26-33) Un prince postérieur qui prend cette statue de sa place celui qui soit (la) la recouvre de terre soit (la place) dans une Maison Tabou ou efface le nom du roi, mon seigneur, et mon nom et écrit son propre nom : qu'Assur, le père des dieux, le maudisse et détruise sa semence (et) son nom de la terre. Que le dieu Marduk [. ] renverser sa souveraineté (et) le livrer à être lié par les mains (et) sur les yeux. Que le dieu Samag, juge du ciel et du monde souterrain, fasse qu'il y ait des ténèbres sur sa terre afin que les gens ne puissent pas se voir. Que le dieu Adad, inspecteur du canal du ciel (et) du monde souterrain, arrache (son) nom (et) attaque comme un assaut de sauterelles pour que sa terre s'effondre." (Les dirigeants assyriens du début du premier millénaire av. III, A.0.104.6, A. Kirk Grayson, p 208, 1996 après JC)
                      3. "Au cours de la cinquième année (de mon règne officiel), je me suis assis solennellement sur mon trône royal et j'ai appelé le pays (à la guerre). J'ai ordonné à la nombreuse armée d'Assyrie de marcher contre la Palestine (Pa-la- -tu). J'ai traversé l'Euphrate à son déluge. Quant aux nombreux rois hostiles qui s'étaient rebellés à l'époque de mon père Shamshi-Adad (c. ) sur l'ordre d'Ashur, Sin, Shamash, Adad (et) Ishtar, mes dieux de confiance (-inspirants), ils ont saisi mes pieds (en soumission). J'ai reçu tous les hommages [ ] qu'ils ont apportés en Assyrie. J'ai (alors) ordonné [de marcher] contre le pays Damas ( a-imēri u). J'ai investi Mari à Damas (Di-ma -qi) [et il s'est rendu]. Cent talents d'or (correspondant à) mille talents d'[argent], 60 talents de [j'ai reçu en hommage]. » (ANET, Saba a Stela, lignes 11,20, 282)
                      1. En 797 avant JC, le roi assyrien Adad-nirari III donne au gouverneur Nergal-eris la terre de Hindanu.
                        1. Cela nous permet de dater avec précision la plus importante stèle de Saba'a à 796 av.
                        2. Adad-nirari III est spécifiquement mais indirectement référencé dans 2 Rois 13:5 comme le "livreur" envoyé par Dieu pour sauver Israël de Damas.
                          1. La stèle de Saba'a raconte l'histoire exacte trouvée dans la Bible : 2 Rois 13:1-5 24-25
                          2. Premièrement, Joahaz, roi d'Israël, fut délivré en 799 av. J.-C. par le libérateur inconnu (Adad-Nirari III) de la servitude de Ben-Hadad III d'Aram.
                          3. Deuxièmement, Joas, roi d'Israël, fut délivré en 796 av. J.-C. par ce même libérateur inconnu (Adad-Nirari III).
                          4. Le processus a pris quelques années, mais en 796 av.
                          5. La stèle Saba'a (avec l'aide de la stèle hindanu) confirme la Bible comme véritable histoire !
                          1. Le jeune Adad-nirari III devient roi d'Assyrie mais sa mère Sémiramis est coregente avec lui pendant 6 ans.
                          2. Nous ne savons pas quel âge il avait lorsqu'il devint roi, mais la transmission dynastique père-fils des rois était aussi forte en Assyrie qu'elle l'était en Juda.
                          3. Ici, nous avons deux rois (Joas de Juda et Adad-nirari III) qui sont montés sur le trône en tant qu'enfants tandis que leurs mères (Athalie, Sémiramis) ont gouverné le royaume pour eux pendant 6 ans.
                          4. Ce qui est encore plus étonnant, c'est qu'ils étaient rois à la même période avec un mandat de gouverneur qui se chevauchait pendant 14 ans.
                          5. Cela a peut-être créé une affinité entre les Hébreux et l'Assyrie, car les deux enfants rois gouvernaient leurs parties du monde en même temps.

                          une. Les deux nourrissons à la mort de leurs pères

                          b. Les deux avaient des mères coregentes (Athalie, Sémiramis)

                          c. Les deux avaient des coregences de 6 ans

                          5. Résumé du règne d'Adad-Nirari III :

                          une. Coregence de six ans avec la mère « Semiramis » : 810-806 av.

                          b. Première année de fonctionnement en tant que monarque unique : 806 av.

                          c. 5 ème année de règne en tant que monarque unique sur Stèle : 799 av.

                          ré. Accomplissement en 4 ans de 2 Ki 13:5 : 799 av. J.-C. (Jehoahaz/Israël) - 796 av. J.-C. (Joas/Israël)


                          Stèle du roi Shamshi-Adad V, لة شمشي أدد الخامس


                          المسلة مدينة النمرود (كالخو القديمة, العاصمة الأشورية) ل الملك الآشوري أدد الخامس . الملك لي ام الرموز الآلهية . الملك يمد اليمنى الى الامام السبابة الممدودة ، كما لو طرق أصبعه للتو. الادبيات الأشورية الحركة الاحترام الدعاء اه الآلهة. الرموز الالهية ( أعلى إلى أسفل ) لآشور ، شمش ، سين ، ، عشتار. الملك لادة ال صليب المالطي الكبير لى كرمز بديل للأله &# ، إله الشمس والعدالة.

                          الملك المسلة غير اعتيادي ، تظهر لحيته في نمط قديم غريب، وتم كتابة النص المسماري أسلوب نصي قديم مصطنع. .

                          النمرود (كالخو القديمة) ، العصر الآشوري الحديث ، 824-811 ل الميلاد، بلاد ما بين النهرين ، العراق.. يعرض ألبومي هذا 11 صوره الل المتحف البريطاني ، لندن، الدكتور أسامة محمد أمين
                          _________________________________________

                          Cette stèle a été érigée dans la capitale de Kalhu (aujourd'hui Nimrud) par le roi assyrien Shamshi-Adad V (règne 824-811 avant JC). Il représente le roi, devant les symboles de ses principaux dieux. Il tend la main droite, l'index tendu, comme s'il venait de claquer des doigts. C'est le geste assyrien typique de respect et de supplication envers les dieux. Les dieux pourraient être vénérés sous une forme symbolique et représentent ici (de haut en bas) les dieux Ashur, Shamash, Sin, Adad et Ishtar. Le roi porte une grande croix de Malte sur la poitrine comme symbole alternatif de Shamash, dieu du soleil et de la justice.

                          L'image est inhabituelle, car le roi porte sa barbe dans un style archaïque étrange et le texte cunéiforme est écrit dans une écriture antique artificielle. Shamshi-Adad tenait à souligner sa légitimité car il avait été contraint de se battre pour le trône contre une rébellion, probablement menée par son frère aîné.

                          De Nimrud (ancienne Kalhu), nord de l'Irak, époque néo-assyrienne, 824-811 av. J.-C., Mésopotamie, Irak. Grâce à mon appareil photo Nikon D90. Mon album affiche 11 photos de la stèle sous divers aspects. Le British Museum, Londres, 29 janvier 2014.

                          Dr Osama Shukir Muhammed Amin FACP, FRCPGlasg


                          اتب الموضوع : اتقان بلوجر

                          ال مدونتك افضل مدونة التصاميم المجانية الاضافات الجديدة و الدعم الفني المجاني على منتديات اتقان بلوجر


                          Stèle du roi Shamshi-Adad V - Histoire

                          Les historiens considèrent le récit biblique de la mise en garde de Jonas contre Ninive comme une pieuse fiction, cependant, les Évangiles s'y réfèrent comme une histoire réelle (Lc 11, 29-32). Le livre de Jonas, malgré sa brièveté, donne quelques informations vérifiables concernant Ninive, une très vieille ville, qui a complètement disparu après sa destruction en 612 avant notre ère. Les dimensions mentionnées semblent colossales, cependant elles concordent avec les récits d'Hérodote (Les Histoires I:178), Ctésias (Persica §3) et Strabon (Géographie XVI:1:3). De plus, ces dimensions, apparemment illimitées, ont pourtant été confirmées par l'archéologie. Le texte de 2 Rois 14 :23-25 ​​relie la mission de Jonas à l'avènement de Jéroboam II, comme l'a souligné Josèphe (Antiquités juives IX :205-207), ce qui éclaire la raison et l'urgence de sa mission, car ce année coïncide avec la mort de Shalmanéser III (824/823 avant notre ère). La coïncidence dans le temps met en lumière le rôle étrange de Jonas. Lorsque Jonas arrive en Assyrie, la situation était la suivante : le roi assyrien Shalmaneser III qui résidait dans la nouvelle capitale Kalhu était en train de mourir, son fils Shamshi-Adad V a été chargé, en tant que nouveau prince héritier, de réprimer la révolte dirigée par son frère Assur-danin. -pal qui a dirigé 27 villes en tant qu'ancien prince héritier et par conséquent roi de Ninive (Jonas 3:6). La mission de Jonas fut donc un succès puisque l'expansionnisme assyrien sur la côte méditerranéenne cessera, au moins pendant 80 ans. Le fait que Jonas ait été avalé par un gros poisson est souvent moqué mais cet événement unique est rationnellement possible, d'ailleurs, le texte biblique le décrit comme une intervention divine (Jonas 1:17).


                          Stèle du roi Shamshi-Adad V - Histoire

                          Le premier grand roi de Babylone était le roi Hammurabi. Il conquit toute la Mésopotamie et fonda le premier empire babylonien. Hammurabi a également établi un ensemble de lois qui s'appelle aujourd'hui le Code d'Hammourabi.

                          Comment connaît-on le Code d'Hammourabi ?

                          Le Code d'Hammourabi a été écrit sur des tablettes d'argile et gravé dans la pierre. It is one of the oldest recorded codes of laws in the world. One of the best surviving examples of the code is written on the "diorite stele".


                          The top of the diorite stele by Unknown

                          The diorite stele is a large stone shaped like a giant finger. It is about seven feet tall and two feet wide. It contains around 4000 lines of text describing 282 different laws. At the top, or "fingertip", of the stele is a carved picture of King Hammurabi being given the laws from the Babylonian sun god Shamash.

                          • Prologue
                          • Legal Procedures
                          • Household laws
                          • Esclavage
                          • Trade and business
                          • Religion
                          • Épilogue

                          The prologue introduced the Code. The prologue describes how the god Shamash gave the laws to Hammurabi.

                          Here is an excerpt from the prologue:

                          "bring about the rule of righteousness in the land, to destroy the wicked and the evil-doers so that the strong should not harm the weak, so that I should rule …. and enlighten the land, to further the well-being of mankind".

                          In the epilogue Hammurabi restates his desire for justice for all saying "Let the oppressed man come and stand before my image as king of righteousness. Let him understand my words and his case, so he will understand what is just and his heart will be glad."

                          Many of the laws describe exactly what a worker should earn. For example, one law states that a sailor should be paid six gur of grain per year.

                          • If a son should strike his father, his hands shall be cut off.
                          • If a man put out the eye of another man, his eye shall be put out.
                          • If any man should strike a man of higher rank, he shall receive sixty blows with an ox-whip.
                          • If a builder builds a house for someone and that house collapses killing them, then the builder shall be put to death.

                          The code itself tells archeologists a lot about the lives of the people of Babylon. It also contains some important ideas like having people provide evidence of a crime, innocent until proven guilty, and protection for the weak.


                          Contenu

                          The Assyrian King List is not merely a list of kings of Assyria, but is a very specific document recorded in several ancient locations, related to the ancient Sumerian King List, and sometimes considered a continuation of it. There are three extant versions of the King List, and two fragments. They date to the early first millennium BC—the oldest, List A, stopping at Tiglath-Pileser II (ca. 967–935 BC) and the youngest, List C, at Shalmaneser V (727–722 BC). Assyriologists believe the list was originally compiled to link Shamshi-Adad I (fl. ca. 1700 BC (short)), an Amorite who had conquered Assur, to the native rulers of the land of Assur. Scribes then copied the List and added to it over time. ΐ]


                          The Antakya stela

                          Antakya stela: text of a stele, erected by the Assyrian king Adad-Nirari III (r.810-783), as a boundary marker between the realms of two of his vassal kings, Ataršumki of Arpad and Zakkur of Hamath.

                          In the Archaeological Museum of Antakya (Turkey), one can see a stone stela that was discovered in what is now a suburb of the city. It was erected by the Assyrian king Adad-Nirari III (810-783) as a boundary marker between two of his vassal kings, Ataršumki of Arpad and Zakkur of Hamath. It seems that the latter had to give up a piece of land surrounding a village named Nahlasi and a stretch of land in the fertile valley of the Orontes. It is remarkable that the Assyrian king and his general dictate the terms of the treaty and invoke Assyrian gods in what was a local dispute.

                          The stela consists of two parts. The upper half shows king Adad-Nirari, his general Šamši-ilu, and a column. This may be an asherah, a pole that signified the presence of a deity. The lower half contains a beautifully carved inscription, which consists of four sections:

                          1. The king's titles: the normal beginning of an inscription in the ancient Near East
                          2. The terms of the treaty: the village Nahlasi will be part of kingdom of Ataršumki of Arpad
                          3. A statement of fact: the king has released the village from its obligation
                          4. A statement that anyone who alters the terms, is cursed. This is, again, a common part in a Near Eastern text from Antiquity.

                          The date is not known. Adad-Nirari visited the region in 796, but the fact that his commander-in-chief Šamši-ilu is mentioned prominently, suggests that he was in fact responsible for dictating the terms. This makes any date between 810 and 783 possible.

                          The text was translated by K. Lawson Younger, Jr. note [Context of Scriptur 2.114.]

                          [1] Adad-Nirari [III], great king, might king, king of the universe, king of Assyria, son of Šamši-Adad [V], might king, king of the universe, king of Assyria, son of Shalmaneser [III], king of the four quarters.

                          [2] The boundary which which Adad-Nirari, king of Assyria, and Šamši-ilu, the commander-in-chief, established between Zakkur, the Hamathite, and Ataršumki, son of Adrame: the city of Nahlasi together with all its fields, its orchards and its settlements is Ataršumki's property. They divided the Orontes river between them. This is the border.

                          [3] Adad-Nirari, king of Assyria, and Šamši-ilu, the commander-in-chief, have released it from obligations free and clear to Ataršumki, son of Adrame, to his sons, and his subsequent grandsons. He established his city and its territories [. ] to the border of his land.

                          [4] By the name of Aššur, Adad, and Ber, the Assyrian Enlil, the Assyrian Ninlil, and the name Sin, who dwells in Harran, the great gods of Assyria: whoever afterwards speaks ill of the terms of this stela, and takes away by force this border from the possession of Ataršumki, his sons, or his grandsons, and destroys the written name and writes another name: may Aššur, Adad, and Ber, Sin who dwells in Harran, the great gods of Assyria whose names are recorded on this stela, not listen to his prayers.


                          Voir la vidéo: Fighting in Arena against French KNIGHTS - Mount and Blade - Mundum Ignem Et Gladium mod (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Joachim

    Paraphrase s'il vous plaît

  2. Vudokree

    Il n'y a rien à dire - garder le silence, afin de ne pas obstruer le sujet.



Écrire un message